La vallée de Haradjé est située à 20 km au Sud de la ville d’Oum-hadjer à la sortie vers Mangalmé. Cinq (5) villages sont bénéficiaires de cette vallée avec une population estimée à 3 250 personnes dont 1 978 femmes. Quatre (4) seuils y sont construits en 2017 et ont permis de récupérer environ 198 ha. Cette année 2019, avec la bonne pluviométrie enregistrée, la vallée devient un écoumène important dans cette partie Sud de la ville. Des familles campent dans cette vallée avec leur troupeau ou faire le maraichage car il y a de l’eau un peu partout et du pâturage.

Monsieur Habib Mahamat Kabaré âgé d’environ 50 ans, producteur et chef de ménage habitant le village Amdjoufour s’est installé comme agro-pasteur dans la vallée. Il nous a reçus dans son jardin et accepté d’échanger avec nous. Répondant à nos questions il dit : « Je fais le jardinage dans cet espace il y 8 ans. En 2015 et 2016, j’ai abandonné parce que l’eau tarissait tôt dans les puits (traditionnels). Je suis revenu depuis deux ans car l’eau est revenue un peu dans le puits. Je ne sais pas quel miracle mais on m’a dit que ces ouvrages (seuils) construits qui donnent des effets. La première année en 2018, la production était un peu mauvaise car les puits étaient taris en mars. Cette année, Dieu merci nous avons de l’eau jusqu’à présent (mois de mai). Je campe ici à partir du mois d’octobre. Je prépare mon champ et parallèlement et j’élève mon troupeau.

Comme gain, depuis le mois de janvier, je gagne en moyenne 10 000 FCFA par jour au marché d’Oum-hadjer où je vends mes produits. Je produis le gombo, pastèque, oseille et concombre. Avec la vente de ces produits, Dieu merci, ma famille n’a pas faim, je l’habille et m’occupe de mes deux fils qui sont à l’école coranique à Oum-hadjer. L’activité de maraichage est bonne car il me permet de ne pas utiliser mon stock de mil jusqu’au mois de juin. C’est quand je commence les travaux des cultures pluviales que j’utilise mon stock. Ce qui peut me conduire jusqu’à la récolte prochaine. Mais tout cela si Dieu nous donne une bonne pluie dans l’année. Mais je sollicite un appui en matériels agricoles pour augmenter ma production et superficie. Car avec les moyens actuels c’est difficile de faire plus.


Nos Partenaires