La population sahélienne est a environ 80% rurale, l’agriculture et l’élevage constituent les principales activités. L’agriculture est essentiellement pluviale et sujette aux aléas climatiques. Les perturbations climatiques (faibles pluviométries, attaques des champs par les ennemis de cultures) sont considérées comme des graves menaces au développement durable des Pays Sahélien en général et le sahel du Tchad en particulier. Le Tchad dont plus de la moitié est aride se trouve plus que jamais menacé par les effets négatifs des changements climatiques. Ces changements climatiques ont pour conséquence la dégradation des ressources naturelles (sols, végétation, etc.). Pour faire face à ces variabilités climatiques qui affectent fortement le secteur d’Agriculture par la dégradation des sols cultivables dues à la forte érosion hydrique et éolienne surtout dans la bande Sahélienne, le Gouvernement du Tchad en partenariat avec le programme « Gestion des Eaux de Ruissellement du Tchad Sahélien » se mettent à travers la construction des seuils dans les régions du Wadi-Fira, de l’Ennedi Est, de l’Ennedi Ouest et du Batha est améliorée et la dégradation des bas-fonds y est inversée » et il est prévu dans ce programme le suivi des rendements des principales cultures pluviales (pénicillaire, Sorgho, Arachide) par la méthode de pose de carre de rendement.

L’activité de suivi de rendements des principales cultures pluviales se fait une fois dans l’année et en collaboration avec le service du Ministère en charge de l’Agriculture d’où l’ANADER. Cette collaboration se fait dans le cadre de la participation des services déconcentrés de l’État dans la mise en œuvre du programme et s’est matérialisée par des termes de référence. Le terme de référence stipulé que l’ANADER du Batha-Est mettra ces agents sur le terrain pour la collecte des données de rendements des principales cultures pluviales (pénicillaire, sorgho, arachide) dans les vallées suivantes :

  • Amsouyoufa ;
  • Haradjé ;
  • Kabaré ;
  • Adréyté dans la sous-préfecture d’Oum-hadjer.

Nos Partenaires